1. Horizontalité ; La notion d’équité est primordiale pour ce qui a trait à la gestion de la structure. Les STPistes sont tou.te.s à l’écoute les un.e.s des autres et défendent l’écoute et le respect en pratiquant une communication consciente.

 

2. Mise en réseau ; Le bureau d’accompagnement au sein du collectif STP encourage la mutualisation des moyens de production et des compétences des différentes compagnies et artistes avec qui il travaille. Il souhaite dans le même temps contribuer à enrichir la création en donnant la possibilité de ponts et d’échanges entre les compagnies qu’il accompagne. Il est important de noter que les membres et ressources du collectif sont partie intégrante du réseau ainsi constitué.

 

3. Solidarité et soutient à l’émergence ; Dans le souci de s’inscrire dans une économie sociale et solidaire, STP met en avant l’entre-aide entre les compagnies avec lesquelles il travaille.

1. Horizontalité ;  Il n’y a pas de hiérarchie entre les différents membres du collectif. Les STPistes sont tou.te.s à l’écoute les un.e.s des autres et défendent l’écoute, le respect et la bienveillance en pratiquant une communication consciente. Malgré les spécialisations de chacun.e, tous les membres peuvent donner leurs avis sur l’ensemble des aspects de la création.

 

2. Pluralité des discours ;  Il s’agit de s’appliquer à représenter différents points de vue d’une même chose, afin de prendre du recul ; à l’image d’un cube que l’on pourrait observer depuis toutes ses faces. STP pense la nécessité du rééquilibrage des paroles et se garder de tout discours dogmatique. Par ailleurs, les STPistes dénoncent une société qui cherche à invisibiliser les minorités qui la compose et soucient de participer à lutter avec elles.

 

3. Recherche ; Le collectif STP entreprend de remettre en question ses connaissances et automatismes à chaque création pour tenter de créer des objets artistiques nouveaux, surprenants. Il souhaite remettre en jeu sa méthode de travail, être en quête d’une manière propre de concevoir pour être au service de ses projets.

 

4. Unanimité ; 1♦Les décisions du collectif qui ont trait à la gestion de celui-ci sont prises à l’unanimité des six membres fondateurs. 2 ♦ Celui ou celle qui propose un projet au collectif ne peut pas être le.la référent.e du projet. De plus, pour avoir la signature STP, un projet doit comprendre au moins deux personnes du collectif. 3 ♦ Un projet qui est refusé par un des membres, même si iel ne travaille pas sur ce projet ne peut pas avoir lieu. Néanmoins, pendant le projet seuls les membres du collectif travaillant sur le projet participent aux choix artistiques, le vote unanime n’est pas nécessaire, il sera l’aboutissement de discussions et expérimentations.

 

1. Co-construction / Coopération ;  STP s’associe à des personnes non-STPistes afin de mener à bien ces projets. Il est à la recherche d’une mutualisation des moyens et compétences.

 

2.  Confiance ; STP défend une confiance absolue entre ses membres. Elle n’est ni à gagner, ni à remettre en cause : elle est acquise de fait.

 

3. Eco responsabilité ;  STP a conscience des enjeux environnementaux actuels et s’engage à rendre sa pratique plus durable tant dans la gestion administrative que lors des productions et diffusions de ses créations.

 

4.  Pluridisciplinarité ; STP se rejoint autour du spectacle vivant, qu’il accompagne et promeut. Par ailleurs, il s’ouvre dans le même temps à d’autres formes d’art (arts plastiques, design, graphisme…).

 

5. Co-construction / Coopération ;  STP s’associe à des personnes non-STPistes afin de mener à bien ces projets. Il est à la recherche d’une mutualisation des moyens et compétences.

 

6. Transparence ;  STP s’engage à fonctionner de manière transparente en son sein et avec toutes les personnes qui évolueront à ses côtés. Il est nécessaire que cet engagement soit réciproque.